Mes pages favorites de l’année

Photo © Le Devoir

Le Devoir

«Moeurs. De la gauche cannibale à la droite vandale (Lux). […] l’indispensable Alain Deneault offre ici une salutaire critique de gauche des dérives du wokisme. À lire avec un expresso bien tassé.»

Par Jean-François Lisée
22 juin 2022

Alain Deneault chez TV5Monde Info

« Alain Deneault publie « Moeurs – de la gauche cannibale à la droite vandale » (éd. Lux). Un essai où le philosophe québécois tente d’analyser les crises qui traversent les camps progressistes et conservateurs. L’auteur de « Médiocratie » et de « Bande de colons » évoque aussi l' »extrême centre », exemple en France. » – TV5Monde Info

Amazon devient commanditaire en titre du Grand Prix du Canada

Photo © Martin Chevalier-JDEM

Le Journal de Montréal

« Le jour où les gouvernements vont exiger des entités qui participent de l’activité de la F1 [qu’elles] soient conformes à certains principes sur le plan de l’équité fiscale, il n’y a pas seulement les commanditaires qu’on va attaquer », conclut M. Deneault.

Par  Sylvain Larocque
13 juin 2022

Les libraires conseillent: juin 2022

Le nouvel essai Mœurs. De la gauche cannibale à la droite vandale d’Alain Deneault publié chez Lux Éditeur a été sélectionné parmi les cinq choix de lecture du mois de juin 2022 par le comité Les Libraires.

« [...] Sans jamais ruer dans les brancards, l’essayiste fustige intelligemment l’aveuglement volontaire, voire le déni généralisé empêchant la prise de conscience des enjeux les plus cruciaux de notre époque, de l’inévitable crise climatique à venir jusqu’à l’impossible pérennité du système capitaliste tel qu’il se déploie depuis la révolution industrielle. » - Philippe Fortin, libraire à la Librairie Marie-Laura

Sciences exactes versus sciences sociales dans le contexte de la crise écologique

Table ronde

Présentée dans le cadre du programme l'Été des humanités de l'Université de Moncton et en collaboration avec la Maison de la culture inc. 
14 juin 2022 - 13 h à 15 h
La P'tite église de Shippagan, Nouveau-Brunswick
Entrée libre
Les invités
Normand Mousseau - Professeur de physique et directeur scientifique de l'Institut de l'énergie Trottier à Polytechnique Montréal. Il est aussi l'auteur de plusieurs essais, notamment Gagner la guerre du climat. Douze mythes à déboulonner publié chez Boréal en 2017 ainsi que Pandémie: quand la raison tombe malade publié chez Boréal en 2020
Jessica Andriamasinoro - Professeure en environnement (UMCS)
Alain Deneault - Professeur de philosophie et de sociologie (UMCS)
Alain Patoine - Professeur en environnement (UMCS)
Jean-Philippe Sapinski - Professeur d'études de l'environnement (UMCS)
Céline Surette - Professeure de chimie environnementale et directrice du Département de chimie et biochimie (UMCM)

La discussion sera animée par Alain Deneault
Photo © Page facebook de l’Université de Moncton, campus de Shippagan

De la révolution #MeToo à la panique woke: quelle morale pour un monde meilleur ?

Aude Lancelin de QG (Quartier Général – Le média libre) reçoit Alain Deneault pour discuter de son nouvel essai Mœurs. De la gauche cannibale à la droite vandale

Une édition de Quartier Libre à suivre en accès libre sur QG 
 2 juin 2022 
 20 h 30 (GMT +1) - 14 h 30 au Québec

Pour une toponymie rebelle

Photo © Adrian Wyld – La Presse canadienne

La Presse

« Dans son essai Bande de colons (Lux, 2020), l’essayiste Alain Deneault, aujourd’hui professeur à l’Université de Moncton, propose un autre toponyme au caractère rebelle assumé : l’Irvingnie, en référence à la riche famille Irving et à ses différentes entreprises homonymes. Alors que le toponyme Acadie tente de rendre visible l’héritage d’un peuple politiquement marginalisé, le toponyme Irvingnie tente de rendre visible l’identité des véritables détenteurs du pouvoir sur de larges pans du territoire de la province.» – Gabriel Arsenault

Par Gabriel Arsenault
1er juin 2022

Alain Deneault: «La politique est réduite et absorbée par les mœurs»

Photo © Hans Lucas via AFP

Magazine Marianne

« Iconoclaste et inclassable, le philosophe canadien Alain Deneault jette un nouveau pavé dans la mare politique. Dans son dernier essai, « Mœurs » (Lux), il renvoie dos à dos la droite conservatrice et la « gauche intersectionnelle ». Entretien. »

Propos recueillis par Nidal Taibi
31 mai 2022

Serions-nous en train de perdre le sens du mot «privilège»?

Photo © Yvan Radic

Nouveau Projet

Extrait légèrement réédité de l’essai Mœurs. De la gauche cannibale à la droite vandale d’Alain Deneault.

«Donc, revenons-y, qu’est-ce substantiellement qu’un «privilège»? Un «droit exclusif ou exceptionnel accordé à un individu ou à une collectivité de faire quelque chose, de jouir d’un avantage12». Ainsi doit se sentir désormais le moindre professionnel exerçant un métier qu’il chérit? User de ce terme «privilège» en lieu et place de traiter de droits acquis, parce que des groupes sociaux marginalisés, effectivement, peinent à se prévaloir de ces droits et opportunités, c’est au moins en méconnaître le sens. Qu’on assiste à ce genre de glissements dans un certain militantisme peut convenir, bien que cette fausse prémisse conduise vers une orientation platement moraliste. Mais que des universitaires abondent dans ce genre de confusions, les légitiment et les enseignent, puis pérorent et tiennent colloque à leur propos, cela devient plus inquiétant. Et a des incidences.»

Par Alain Deneault
24 mai 2022
Publié le
Catégorisé comme Non classé Étiqueté

L’économie de la nature et l’économie de la foi: L’écologie politique comme parti pris spirituel

Conférence publique en ligne avec Alain Deneault

Présentée dans le cadre du congrès de la SCT (Société canadienne de théologie) et l'ACÉBAC (Association catholique d'études bibliques au Canada) : 
«Au temps de la crise écologique. Approches exégétiques et théologiques.»
24 mai 2022 - 19 h 
Inscription :  Obtenir le lien Zoom ici.