Les libraires craquent !

À la page 98 de la revue bimestrielle des librairies indépendantes (Nº 132—septembre-octobre 2022) Les libraires craquent pour le dernier essai d’Alain Deneault Mœurs. De la gauche cannibale à la droite vandale publié chez Lux Éditeur.

« Le plus récent livre de Deneault renoue en quelque sorte avec l’esprit de La médiocratie (2015), dans lequel l’essayiste décriait l’avènement d’une société où le principe de Peter s’affirmait de plus en plus comme un fait avéré. Sept ans plus tard, non seulement la médiocrité règne toujours au sein des instances les plus cruciales présidant à nos destinées communes, encore brandit-elle maintenant les outils du management et de la gouvernance pour finir d’éviscérer la conduite des affaires d’État de son caractère politique au profit d’une approche gestionnaire dont les mécanismes sont presque par définition coupés des multiples enjeux qui devraient orienter ses actions. » 
-  Philippe Fortin,  Librairie Marie-Laura (Jonquière)
Revue Les libraires – Page 98
Couverture : Christian Quesnel

Coups de coeur du N.-B. Le choix de Kevin Arseneau

Le Festival FRYE Festival partage – sur sa page Twitter – le coup de coeur de Kevin Arseneau pour l’essai Une escroquerie légalisée d’Alain Deneault dans le cadre de la 3e édition de la journée J’achète un livre au N.-B. annoncé dans le journal l’Acadie Nouvelle.

Le syndrome du poisson rouge menace-t-il nos pratiques culturelles ?

Illustration : Fanny Monier – Le Devoir

Le Devoir

« Élodie Comtois, membre de l’équipe éditoriale d’Écosociété, abonde dans ce sens.[…] C’est pourquoi certains des livres à succès d’Écosociété peuvent se décliner d’une seconde manière, parfois en bande dessinée, comme Mégantic, d’Anne-Marie Saint-Cerny, parfois dans un essai plus concis, comme Paradis fiscaux : la filière canadienne, d’Alain Deneault, devenu L’escroquerie légalisée dans la collection Polémos.»

Par André Lavoie
9 septembre 2022

Chez les privilégiés du monde

Photo © Martin Chamberland – La Presse

La Presse

« J’ai des positions vraiment radicales là-dessus. Je pense qu’il faut déposséder ces gens-là, confisquer leur fortune. Ça ne devrait pas exister et je crois qu’on va en entendre parler de plus en plus dans les médias, car c’est un enjeu majeur. Beaucoup d’économistes ou de sociologues se penchent là-dessus, par exemple Thomas Piketty, Alain Deneault ou les Pinçon-Charlot. » – Kevin Lambert

Par Chantal Guy
27 août 2022

Un roman sur le pouvoir du conglomérat Irving

NB Media Co-op

« Pour Chabot, il est du domaine du possible qu’un conglomérat apparaissant allégoriquement sous l’appellation de « La Compagnie », et à laquelle une entité portant le nom d’Irving est associée, exproprie brutalement des résidents sur le passage d’un gazoduc, voire recoure aux mafias locales pour éliminer, au sens brutal, les tout derniers récalcitrants. 

[...] Enfin, un juge intervient dans l’histoire pour faire valoir en droit la vision de la Compagnie sur le monde. Tous sont de cette école. "Les avocats m’ont expliqué que, pour le juge, ou je remplissais les formulaires ou je me ramassais en dedans." » 
Par Alain Deneault
26 août 2022

Une plus grande contribution demandée aux minières

Photo © Jacques Boissinot – Archives La Presse canadienne

Le Devoir

« Selon le philosophe Alain Deneault, l’opinion de la population québécoise n’a pratiquement jamais été prise en compte en ce qui a trait à la gestion de la filière minière. Il considère d’ailleurs le Québec comme un «minéralo-État», «ultrapermissif et opaque». 

« On a, avec ce sondage, une amorce de réflexion sur ce que le peuple veut. Et ce que le peuple nous dit, c’est qu’on désavoue les politiques publiques qui sont menées depuis des décennies. On désavoue l’opacité, le caractère polluant de cette industrie, son côté défiscalisé en grande partie», affirme l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’industrie minière. »
Par Roxane Léouzon
3 août 2022

La reine, cette «colonisatrice»

Image tirée de la vidéo de la prestation de serment de Lidia Thorpe – La Presse

La Presse

« Il s’agit d’une description », explique l’auteur de Bande de colons, un livre sur la colonisation britannique au Canada. « Cette dame est contrainte de prêter allégeance à une tutelle pour pouvoir exercer son métier de sénatrice. Elle prend acte de son geste en explicitant de quoi il s’agit. »

Alain Deneault concède qu’il y a là un statement, une prise de position.

« Mais c’est une déclaration politique qui repose sur un fait historique. Ce n’est pas comme si elle avait insulté la reine. La monarchie britannique n’est rien d’autre qu’une instance coloniale et ne peut pas être décrite autrement. Ce qu’elle a dit est donc politiquement fondé et parfaitement recevable. » – Alain Deneault, philosophe et essayiste

Par Jean-Christophe Laurence
2 août 2022

Hidden Paradise

Photo © Maxime Côté

Théâtre du Train Bleu

« Sur les ondes de la radio nationale canadienne, le 9 février 2015, une entrevue de Marie-France Bazzo avec le philosophe Alain Deneault sur l’évasion fiscale. Indignés par ce qu’ils entendent, Alix Dufresne et Marc Béland (remplacé par Frédéric Boivin) se révoltent dans une chorégraphie virulente et ludique, et réinterprètent ce pamphlet radiophonique qui vulgarise brillamment ce fléau économique. » - FTA, 2019
Du 9 au 27 juillet 2022 - À 14 h 15 les jours impairs
Théâtre du Train Bleu - Avignon, France

Onze étudiantes et étudiants de partout au Canada formaient la première cohorte du programme l’Été des humanités de l’UMCS

Photo © UMCS

« Les participantes et participants ont complété les cours Environnement et sociétés et Lectures dirigées dispensés par le professeur Alain Deneault et ses invitées et invités en plus d’assister à deux tables rondes dont l’une traitait de la question de l’énergie dans le contexte de l’anthropocène et l’autre qui explorait le rôle hégémonique des sciences exactes dans la pensée écologique contemporaine, en regard de la place qu’occupent les sciences sociales et les humanités. »

Par Nouvelles
Site web de l'Université de Moncton
12 juillet 2022

Calamine: «woke» tant qu’il le faudra

Photo © Marie-Mike

Nouveau Projet

« «Lesbienne woke sur l’autotune», c’est une insulte que Calamine (née Julie Gagnon) a essuyée sur les réseaux sociaux, mais aussi le titre de son album qui sort ce 8 juillet. Une collection de chansons où jazz, R&B et Alain Deneault font bon ménage.»

Par Catherine Genest
11 juillet 2022

Mœurs

Mœurs. De la gauche cannibale à la droite vandale d’Alain Deneault
chez Lux Éditeur
Jeanne Emard (blogue)

« […] il a la grande qualité de nous faire réfléchir et d’ébranler nos certitudes. Si quelques textes sont un peu plus difficiles à lire, je retiens quand même la qualité de son écriture et ses talents de vulgarisateur.»

Par Mario Jodoin
4 juillet 2022

Mes pages favorites de l’année

Photo © Le Devoir

Le Devoir

«Moeurs. De la gauche cannibale à la droite vandale (Lux). […] l’indispensable Alain Deneault offre ici une salutaire critique de gauche des dérives du wokisme. À lire avec un expresso bien tassé.»

Par Jean-François Lisée
22 juin 2022

Amazon devient commanditaire en titre du Grand Prix du Canada

Photo © Martin Chevalier-JDEM

Le Journal de Montréal

« Le jour où les gouvernements vont exiger des entités qui participent de l’activité de la F1 [qu’elles] soient conformes à certains principes sur le plan de l’équité fiscale, il n’y a pas seulement les commanditaires qu’on va attaquer », conclut M. Deneault.

Par  Sylvain Larocque
13 juin 2022

Pour une toponymie rebelle

Photo © Adrian Wyld – La Presse canadienne

La Presse

« Dans son essai Bande de colons (Lux, 2020), l’essayiste Alain Deneault, aujourd’hui professeur à l’Université de Moncton, propose un autre toponyme au caractère rebelle assumé : l’Irvingnie, en référence à la riche famille Irving et à ses différentes entreprises homonymes. Alors que le toponyme Acadie tente de rendre visible l’héritage d’un peuple politiquement marginalisé, le toponyme Irvingnie tente de rendre visible l’identité des véritables détenteurs du pouvoir sur de larges pans du territoire de la province.» – Gabriel Arsenault

Par Gabriel Arsenault
1er juin 2022

Alain Deneault: «La politique est réduite et absorbée par les mœurs»

Photo © Hans Lucas via AFP

Magazine Marianne

« Iconoclaste et inclassable, le philosophe canadien Alain Deneault jette un nouveau pavé dans la mare politique. Dans son dernier essai, « Mœurs » (Lux), il renvoie dos à dos la droite conservatrice et la « gauche intersectionnelle ». Entretien. »

Propos recueillis par Nidal Taibi
31 mai 2022

« Mœurs » : années noires?

Mœurs. De la gauche cannibale à la droite vandale, Alain Deneault
chez Lux Éditeur

Le Mag du ciné

«[…] en prenant appui sur des chercheurs et des philosophes, en développant une pensée tentaculaire, et à mesure que les chapitres et les sujets s’égrènent, Alain Deneault multiplie des axes de réflexion qui, par effet cumulatif, accentuent la densité et la force démonstrative de Mœurs.»

Par Jonathan Fanara
15 mai 2022

L’extrême centre est un extrémisme

AOC Media

« Le projet de l’extrême centre : garantir la croissance des entreprises et l’augmentation des dividendes versés à leurs actionnaires ; leur assurer l’accès aux paradis judiciaires et fiscaux ; réduire l’écologie politique à un marketing du verdissement ; étouffer tout discours social de l’État et minimiser les dépenses publiques dans les secteurs sociaux et culturels.»

Par Alain Deneault
11 mai 2022
(Extrait - Article réservé aux abonnés)

Du nickel du Labrador dans les voitures Tesla

Photo © Getty Images I Spencer Platt

Radio-Canada I ICI Terre-Neuve-et-Labrador

« Alain Deneault est professeur de sociologie à l’Université de Moncton. Il critique fortement l’industrie minière qui veut profiter de la manne de l’électrification des transports. Pour concevoir une voiture électrique, vous avez besoin de plus de métaux rares que pour une voiture conventionnelle. Ce qu’on fait au nom d’une écologie de pacotille, qui est celle du capitalisme vert, c’est de transférer le problème d’une filière à une autre filière. Mais on n’avance pas en procédant de la sorte », déplore M. Deneault.

Photo © Radio-Canada
Par Janic Godin, avec des informations de CBC
10 mai 2022