La Caisse de dépôt et placement du Québec légitime de plus en plus les paradis fiscaux

Photo: Chantal Poirier – Photos d’archives
Le Journal de Montréal
Le Journal de Québec

« […] C’est un élément différent que d’avoir un paradis fiscal aux îles Caïmans », avait-il ajouté, tout en précisant que le port de Jebel Ali a une « politique gouvernementale pour attirer des investissements ». 

Réaction de l’expert Alain Deneault, auteur du livre Paradis fiscaux : la filière canadienne sur l’investissement de la Caisse à Jebel Ali : « On joue sur les mots. C’est une juridiction de complaisance qui permet le dumping fiscal. Lorsque l’instance financière du gouvernement du Québec avalise ce type de politique, elle nuit à un État comme le Québec lui-même. » 

Quand c’est rendu que le grand patron de la Caisse trouve que le 0 % d’impôt en zone franche n’a rien à voir avec un paradis fiscal, convenons que c’est rassurant pour les entreprises à la recherche de planification fiscale agressive !  »

Par Michel Girard
29 avril 2023

La Caisse de dépôt et placement du Québec boude l’Indice Québec 30

Journal de Montréal
Journal de Québec

« Je suis entièrement d’accord avec le commentaire d’Alain Deneault (auteur de Paradis fiscaux: la filière canadienne) à propos de la déclaration du PDG de la Caisse sur son investissement dans le port de Jebel Ali: «On joue sur les mots. C’est une juridiction de complaisance qui permet le dumping fiscal. Lorsque l’instance financière du gouvernement du Québec avalise ce type de politique, elle nuit à un État comme le Québec lui-même», a-t-il dit à mon collègue Halin. »

Par Michel Girard
4 mars 2023

Une zone franche à 0% d’impôt n’est pas un paradis fiscal, dit Emond

Image © Journal de Montréal et Journal de Québec

Journal de Montréal et Journal de Québec

« Sur son site web, le port de Jebel Ali, aux Émirats arabes unis, met de l’avant son taux d’imposition de 0 % sur les sociétés et de 0 % sur les revenus personnels. Or, pour Alain Deneault, auteur de Paradis fiscaux : la filière canadienne, le fait d’investir des milliards de dollars dans ce type de projet est sans équivoque. « On joue sur les mots. C’est une juridiction de complaisance qui permet le dumping fiscal », souligne l’expert. « Lorsque l’instance financière du gouvernement du Québec avalise ce type de politique, elle nuit à un État comme le Québec lui-même », conclut-il. »

Par Francis Halin
24 février 2023

Baisses d’impôt: la population québécoise sera perdante

Photos d’archives Stevens Leblanc – Journal de Montréal

Journal de Montréal et La Presse

« Nous, 53 économistes et analystes des finances publiques, jugeons inappropriée, inéquitable et contre-productive la proposition du gouvernement québécois de réduire l’impôt des particuliers de quelque deux milliards de dollars. »

Texte collectif 
de 53 économistes et analystes des finances publiques
dont Alain Deneault, qui est cosignataire 
16 février 2023

Amazon devient commanditaire en titre du Grand Prix du Canada

Photo © Martin Chevalier-JDEM

Le Journal de Montréal

« Le jour où les gouvernements vont exiger des entités qui participent de l’activité de la F1 [qu’elles] soient conformes à certains principes sur le plan de l’équité fiscale, il n’y a pas seulement les commanditaires qu’on va attaquer », conclut M. Deneault.

Par  Sylvain Larocque
13 juin 2022